DIAPASON D’OR pour le coffret FORQUERAY

Diapason d'Or

Le magazine DIAPASON de février 2018
décerne un Diapason d’Or à notre coffret.

Extrait de la critique :

La personnalité généreuse et profonde de Michèle Dévérité ne néglige aucune facette de ce répertoire passionnant, et la viole de Kaori Uemura excelle dans l’intime autant que le flamboyant .
Michèle Dévérité utilise trois clavecins (deux français et un allemand) dont la beauté et la qualité de l’harmonisation sont exceptionnelles.

Des tempos inhabituels (La Régente, La Du Breüil) profitent à l’art du chant autant qu’à la dimension orchestrale de l’écriture. Les indications d’interprétation parfois scrupuleuses (dues probablement à l’épouse claveciniste de Jean-Baptiste) ont inspiré un travail subtil; décalages et rubato (présents dans la graphie) sont totalement intégrés à l’expression. Cette osmose entre la pensée du compositeur et l’interprète se trouve prolongée dans les transcriptions pour deux clavecins des pièces à trois violes – somptueuses et d’une suprême élégance.
Du côté des nombreux hommages, les rares sonates pour violon de Clément se distinguent par une écriture visionnaire, et les riches harmonies des pièces contemporaines de Bondue et Braye-Weppe font vibrer le bel instrument d’inspiration allemande.
Diapason Février 2018

Fermer le menu